Histoire du CHP

Implanté en Bretagne depuis les années 1988-1989, le Centre Hospitalier Privé Saint-Grégoire résulte de la fusion de trois établissements hospitaliers rennais : la clinique Saint-Vincent, la Polyclinique Volney et la Maternité de Bréquigny.

1358

En 1358, un prêtre fonde à Rennes, sous le nom de "Hôtel Dieu de Saint-Yves", un premier établissement destiné aux indigents et aux malades. Cet Hôtel Dieu y demeure jusqu’en 1858.

1858

En 1858, l’Hôtel Dieu est reconstruit au nord de la Ville. De 1358 à nos jours, voilà 650 ans de longues et dures histoires, de recherches médicales et de charité au service des malades et des laissés-pour-compte.

1896

Les sœurs assistées du Docteur DAYOT, professeur de clinique chirurgicale à l’École de Médecine, ouvrent à Rennes la clinique Sainte-Anne. La clinique assure un service de médecine et de chirurgie puis se spécialise rapidement en chirurgie notamment orthopédique.

1914 1918

La clinique est transformée en hôpital militaire.

1923

Le docteur Marquis quitte la clinique Sainte-Anne et fonde une autre clinique avec le concours des docteurs Brault et Chenet.
Ils souhaitent une clinique obstétricale s’inspirant des dernières cliniques françaises et étrangères, tant au point de vue technique qu’au point de vue confort des malades. Ils adoptent donc les perfectionnements les plus modernes: eau chaude et froide dans toutes les chambres, chauffage central, multiples services électriques, téléphones, ascenseurs, douches mais surtout ils s’équipent de deux salles d’opération avec salle de radiologie attenante et d’un laboratoire pour les recherches anatomopathologiques et biologiques.

1937

La clinique ouvre un service de maternité.

1960

Une des sages-femmes de la clinique Sainte-Anne fonde une maternité sous le nom de « Clinique des Berceaux. Son existence est de courte durée, tandis qu’en 1977 « Sainte-Anne » s’associe à la création d’un centre obstétrico-pédiatrique à Brêquigny.

1985

La clinique est vendue aux médecins et devient la Polyclinique Volney.

1993

Rapprochement de « Saint-Vincent » et de « Volney » (ex Sainte-Anne).

1996

Rapprochement de ces deux derniers avec « Bréquigny », et l’idée de regroupement en un seul établissement : le CHP Saint-Grégoire.